J’ai découvert Jérémy KOLE sur la plateforme « simplement pro » pour son roman « Présomptions brumeuses » publié en auto-édition. Ma lecture a tellement été enrichissante que j’ai voulu connaître un peu plus son auteur.
Découvrez-le à travers mes questions :

 

1) Bonjour Jérémy, merci de prendre quelques minutes pour répondre à mes questions.
J’ai pris le temps de découvrir ta biographie que l’on peut trouver sur internet, mais pourrais-tu te décrire en quelques mots s’il te plait ?


Bonjour, donc j’ai 35 ans, j’habite à côté Chartres et je suis un heureux papa. Comme beaucoup d’auteur, j’ai toujours un peu écrit, finalement je me suis lancé, il y a quelques années.

 

2) Pour l’élaboration de ce premier roman policier, où as-tu puiser ton inspiration ?
Car comme je l’explique dans ma chronique, il y a des détails et des façons de procéder qui sont vraiment propres à ce milieu professionnel.

 

Alors effectivement pour ce roman, j’ai puisé mon inspiration dans la gendarmerie, puisque c’est un milieu où j’évolue. Et oui, je suis gendarme!  Je connais bien les procédures de cette profession.


3) Si nous mettons le genre littéraire « thriller-policier » et « fantastique» auxquels tu t’es déjà essayé, aurais-tu un autre genre qui pourrais t’attirer ? Et si oui, quelles en sont les raisons ?

 

En fait, j’écris mes romans selon mon envie je ne veux pas rester dans un carcan de style.

Les idées viennent selon mon inspiration et au fur et à mesure que mon imagination fabrique une histoire.

Je suis passionné par l’histoire et donc actuellement des personnages se mettent en place pour un roman mêlant vérité historique et aventure, mais il y a bien d’autres genres qui m’attirent ! Dans mes romans, je garde une constante les anagrammes, ils sont présents dans bon nombre de mes personnages.

4) Tu es un auteur, mais tu es également un lecteur. Quelles sont tes auteurs (auteures) préférés (préférées) ?

Je me suis longtemps cantonné aux auteurs classiques, héritages de mon éducation. Je suis un grand fan de Maupassant, Balzac, Zola.

Dans les auteurs contemporains, j’aime bien Werber, Minier, Thilliez, Nothomb. Rowling et bien d’autres.

Étant un auteur auto-édité, je me suis également rapproché de certains que j’ai lu et j’apprécie comme : Philippe Laguerre, Sam Riversag, Noémie Vernier,Sandrine Lambert et bien d’autres.

5)  Qu’as-tu ressenti à la sortie de chacun de tes deux romans ? (Sachant que ce sont deux styles différents, ont-ils eu des accueils différents auprès du public ?)

 

Alors tous d’abord, c’est toujours un peu de tristesse pour moi de finir un roman, car quelque part, je dis au revoir à mes personnages et à mes histoires. Je suis également un peu tendu, car perfectionniste, j’ai toujours la sensation qu’il manque quelque chose.

Ensuite, effectivement comme tous les auteurs, on a attend avec anxiété l’accueil du public. L’accueil des deux romans a été différent, autant « Les gardiens des Eléments » est passé assez inaperçu, autant « Présomptions Brumeuses » a été plus largement accueilli. Je pense que le genre polar-thriller est ce qu’aime le public actuellement.

De plus, il s’agit de mon deuxième roman et je n’ai pas fait les mêmes
erreurs que pour le premier. Enfin, il faut rendre aux chroniqueurs ce qui est aux chroniqueurs, car ils m’ont fait une bonne presse et je les en remercie.

 

6) Il y a-t ’il un message que tu souhaites faire passer à travers tes écrits ? Ou au contraire, tu couches sur papiers ton imagination ?

 

J’essaie de faire passer des valeurs, dans les « gardiens des éléments », il y a une dimension environnementale, qui est un problème grave à notre époque. Et puis il y a les grands thèmes tel que l’amitié, l’amour, la trahison.

Dans « Présomptions Brumeuses », qui est un roman beaucoup noir, je pose de nombreuses questions sur lesquelles le lecteur peut s’interroger, notre justice, la loi du talion, le bien et le mal, nos règles.

 

7) As-tu un moment de la journée pendant lequel tu privilégies l’écriture ?

 

Alors j’ai une règle, j’écris dès que j’ai possibilité le soir pendant une ou deux heures, mes écouteurs vissés dans mes oreilles.

 

8) Pour les futurs / futures auteurs/auteures qui lisent ce moment de confidences entre toi et moi, que leur conseillerais-tu avant de se lancer dans cette grande aventure ?

 

Du courage, du courage et ne pas perdre espoir. Posez vos histoires sur vos feuilles et vos claviers, il en sortira forcement quelque chose de bon.

Et lorsque votre roman est fini, le plus dur reste à venir !

9) Jérémy pourrais-tu nous parler de tes projets à venir ?

 

Alors j’ai plusieurs projets.

Tout d’abord, le tome 2 des gardiens des éléments, avec de nombreuses révélations, ensuite un roman d’aventure historique dont une partie se déroulera durant la deuxième guerre mondiale et un thriller qui est pour le moment un thriller un peu burlesque.

Enfin, un roman dit de science fiction se met en place, d’ailleurs l’épilogue de « Présomptions Brumeuses » qui a pu déplaire aux puristes de thriller n’a pas été mis par hasard.

Dans mes romans, j’essaie de faire une relation entre eux ou juste un clin d’œil. D’ailleurs dans « Présomptions Brumeuses », on retrouve deux noms de jeunes adultes qui font écho à mon premier livre…

 

10) Dis-moi, tu es un auteur, mais quel métier exerces-tu à côté ?

 

J’évolue dans la gendarmerie, mais je n’en dirais pas plus. (Ce que nous comprenons aisément)

 

11) Il n’y a pas de 11ème question, car j’aurai aimé simplement te laisser ces quelques lignes pour que si tu le souhaites, adresser quelques petits mots à mes lecteurs.

Cher lecteur, lisez, qu’importe ce que vous lisez, mais faites-le.

L’imagination est une belle chose dont la nature nous a doté, alors laissez votre esprit naviguer dans cet imaginaire où vous pouvez tout faire et vous évader.

Merci pour cet interview.

Je tenais à te remercier Jérémy d’avoir accepté de te prêter au jeu de l’interview pour moi.
Merci également de ta gentillesse envers moi (et ta patience 😉 ) et de ton accessibilité pour mes lecteurs. Nous te souhaitons de rencontrer tout le succès que tu le mérites avec tes projets à venir.

 

Pour suivre Jérémy:

Facebook : https://www.facebook.com/jeremykoleauteur/