Divers, Drame, Harcèlement scolaire, Uncategorized

Dans un battement d’ailes

Auteure : Amélia VARIN

Thème : Harcèlement scolaire/DrameDans un battement d'ailes

Maison d’édition : ERATO EDITION

Format de lecture : Ebook

Date de parution : 24.07.2019

Prix : 0.99€ (sur amazon)

Résumé:

« Le vent souffle, emportant les feuilles mortes. Posé sur le rebord de la fenêtre, l’oiseau prend son envol. J’aimerais tellement le suivre. Planer vers la liberté »Même lorsqu’on souffre, qu’on pense qu’il n’existe qu’une seule échappatoire, une petite lueur apparaît. Inattendue. Et doucement, le sourire revient. Tellement beau, tellement vrai, Et c’est en déployant ses ailes, que l’on s’envole vers de nouveaux horizons. »

Présentation de l’Auteure :

Amélia VARIN est une jeune lycéenne normande qui a publié à ce jour plus d’une dizaine de livres.

Mon avis :

Je prends ma plume quelque peu décontenancée ce soir pour vous faire la chronique de ce court roman, mais qui surtout ne vous laisse pas indemne.

Cet ouvrage a le pouvoir de vous retourner et surtout de vous remettre en question devant ce fléau qui sévit dans les cours d’école primaire / collèges ou lycées.

Je veux bien sûr parler de l’harcèlement scolaire, mais également de ce qui peut en découler…

Car derrière ce thème peut se cacher tellement de répercussions :

– Les tentatives de suicides
Perte de l’estime de soi
– La scarification
– L’isolement social
– L’isolement familial
– Les difficultés scolaires avec l’absentéisme car peur de se rendre en classe ou encore le décrochage
– La dépression
– Les crises d’angoisse

« Les victimes, bien souvent le cache à leur famille, leur entourage, par honte, par peur.
Mais ce que l’on ne sait pas toujours, c’est qu’ils ne sont pas les seuls à souffrir…leurs bourreaux aussi soufrent, car bien souvent ils reproduisent ce qu’ils ont vus ou ce qu’ils vivent eux-mêmes dans leur cadre familial…. »

Et c’est bien ce qui en découle de notre roman :

Elaé est victime d’harcèlement de la part de ses camarades de classe,. Un jour, elle a voulu faire preuve de bienveillance envers un élève qu’elle savait en difficulté familiale, vu qu’il était victime de coups….

Sauf que son geste de protection envers « son ami » a crée sa perte, car depuis ce fameux jour, Elaé est devenu la victime et Simon le bourreau…
Tous les mercredis, il va s’en prendre à elle, l’anéantir, la mettre plus bas que terre, à tel point qu’elle ne veut plus franchir le matin le portail, elle ne veut plus se rendre en classe…elle veut simplement partir….

Elle veut retrouver sa liberté, se sentir libre de ses gestes, de ses allers et venues…ne plus jamais souffrir…

Jusqu’à ce qu’elle soit secourue….par une main généreuse…une main qui n’aura pas peur de la défendre de son bourreau…

Mais Elaé est une personne étonnante et surtout bienveillante….je ne vous en dis pas plus, découvrez le par vous même !!!

Mon premier sentiment, une fois ce roman terminé, c’est le dégoût, le dégoût de l’être humain devant la souffrance l’autrui, car personne ne bouge devant la détresse d’Elaé et cela me révolte….

« Ne fait pas aux autres, ce que tu veux pas qu’on te fasse »

C’est ce qu’on nous apprend au plus jeune âge, et j’aimerai tellement que cela s’applique dans les cours de récré…
Je l’ai vécu, mais c’était de l’harcèlement moral pas physique, mais cela peut être tout aussi dévastateur sur les enfants….Mais étant entourée, j’ai eu de la chance d’être entourée par des personnes qui ont su me sortir la tête de l’eau….

Malheureusement, actuellement en France, le problème est devenu récurrent….

Les suicides sont encore trop nombreux….On ne comprends pas le geste final, on ne comprends pas comment l’enfant en est arrivé là, mais en réfléchissant bien, on peut vaincre ce poison des cours d’école….!!!

Les + de ce roman :

– Thème malheureusement d’actualité
– Vocabulaire juste et propos réel
– La beauté de la plume de l’Auteure pour conter ce fléau
– Le message de clairvoyance dans l’issue du roman

Les – de ce roman : (il en faut ^^)

– Que ce thème soit toujours d’actualité
– La non-réactivité des camarades de classes
– Mon imagination avait entamé le processus de « pardon » avec une ultime rencontre entre Enaé & Simon, c’est peut être le « petit truc » qui manque pour moi dans ce roman

** SI ce roman était une chanson, pour moi, ce serait :
« Je vole » de Michel SARDOU, repris dernièrement par LOUANE **
Explication : Tout simplement pour l’envie d’Enaé de retrouver sa liberté…

** SI ce roman était un film, pour moi, ce serait:
« Marion, 13 ans pour toujours »**
Explication : Tout est dis, rien que dans le titre… « pour toujours…. »

Petit mot de la fin :

N’hésitez pas à lire ce roman, car qu’importe sa longueur, la morale qu’il apporte est juste incroyable…!

Xoxo

Mademoiselle B.

…NE PAS OUBLIER…

Il faut faire sortir les victimes de leur silence, car tant qu’on en parle pas….le harcèlement continue….

—>> NON AU HARCELEMENT —> NUMERO VERT : 3020 (Service et appel gratuit)

NON AU HARCELEMENT.jpg

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s